Rod Taylor

Origine :
Trench Town, Kingston, Ja

Genre :
Dub / M usique Roots / Reggae

Site internet :
Myspace

Né en 1957 dans le ghetto de Trenchtown, Rod Taylor a grandit entouré de nombreux artistes (Bob Marley, Bunny Wailer, Peter Tosh, Horace Andy, Dennis Brown...) Très jeune, il s’ entraîne en chantant sur les faces B instrumentales des 45 tours puis intègre différents sound-systems. En 1973, il créé le groupe The Aliens avec Barry Brown et Johnny Lee et font des petits concerts à travers la Jamaïque. Mais c’ est en 1975, quand il remporte le tremplin musical au Bohemia Club à Kingston, que sa carrière musicale va vraiment commencer. Le producteur Ossie Hibbert le remarque et l’ emmène au studio Channel One où il enregistre sa première chanson « Bad Man Comes and Goes » qui deviendra aussi son premier tube. Dillinger en fera une version deejay : « Nuh Chuck It ». Il va continuer à enregistrer des 45 tours pour différents producteurs, comme par exemple « His Imperial Majesty » (produit par Mikey Dread) ou « Ethiopians Kings » mais son premier album « If Jah Should
Come Now » ne sort qu’ en 1979 sur le label Belva sounds. Après quelques albums, il s’ installe à Londres en 1992. L’ année d’ après, il enregistre l’ album « Liberate » avec le producteur anglais Robert Tribulation. En 1996, il s’ installe en France. En 1999, le label français Patate Records sort la compilation « Ethiopian Kings » qui regroupe plusieurs de ses premiers 45 tours jusqu’ alors indisponibles en albums. Après un album avec les français du Artikal Krew de Montpellier (« Nothing Else To Do » en 2006), Rod Taylor continue à enregistrer avec différents labels français dont la sortie prochainement de son nouvel opus sur le label Maguari Productions.